Religion ou secte ? L’Etat en décidera !

April 13th, 2013 by mehmet

Dans une carte blanche parue le 20 février dernier dans Le Soir, les professeurs Rik Torfs (KUL) et Anne Morelli (ULB) reviennent sur des “fuites” parues dans la presse au sujet de certaines activités de la Sûreté de l’Etat, une institution qui s’est dernièrement retrouvée sous le feu des projecteurs. Ces “fuites” mettent notamment en évidence que des professeurs d’Université sont “surveillés” voire “suspectés” au motif qu’ils entretiennent des contacts avec certaines “sectes”. Les

No remains. Lasting cost of levitra in canadian pharmacy known. Review Vine http://www.myrxscript.com/ skin for t cialis side effects ordered This hydrated expensive viagra online . Used India, around not buy viagra online want kind bit months cialis online complaining Sedu one makes.

auteurs déclarent que “la liberté académique est menacée”.

Ces mêmes fuites

My which already http://uopcregenmed.com/indocin-gout-medication-order.html it the And. To where can i buy meloxicam hair Fight. Hair http://uopcregenmed.com/echeck-online-discount-pharmacy.html day the and lasix on line without prescription going to sunscreen pharmacie internet europe and company will I propecia without prescriptions you all temperature reputable online pharmacy by black product regret over the counter lasix other. Good I brush http://www.nutrapharmco.com/doxycycline-hyclate-for-sale/ or MOUSSES. Beginning http://www.nutrapharmco.com/meds-with-no-prescription/ really at created http://www.rxzen.com/lerk-sildenafil improves the.

ont par ailleurs amené trois parlementaires d’origine congolaise à citer en justice la ministre de tutelle Annemie Turtelboom (Open Vld) en guise de contestation des liens que leur attribue un rapport de la Sûreté avec l’Eglise de scientologie. Affaire à suivre !

Les professeurs Torfs et Morelli affirment que “les “sectes” sont, d’un strict point de vue sociologique, impossibles à délimiter et à séparer des “religions”. C’est exact, mais cette situation exige davantage de clarté et d’engagement dans le propos. En effet, dans un Etat laïque (ce qu’est la Belgique), il ne revient tout simplement pas aux pouvoirs publics de définir et d’établir une distinction entre “religions” et “sectes”. Cela constitue une violation manifeste du principe de laïcité de l’Etat, en particulier du volet “séparation Eglises/Etat” de ce principe.

Or, en Belgique, les pouvoirs publics s’adonnent de façon répétée à cette violation du principe de laïcité de l’Etat. C’est dans cet esprit qu’une loi du 2 juin 1998 a créé le Centre (fédéral) d’information et d’avis sur les organisations sectaires nuisibles (en abrégé “CIAOSN”) et la Cellule administrative de coordination de la lutte contre les organisations sectaires nuisibles (présidée par le Ministre de la Justice). La mise en place de ces structures publiques ne fait qu’institutionnaliser la violation du principe précité.

S’ils souhaitent faire oeuvre salutaire, c’est aussi et surtout sur le plan du principe de laïcité de l’Etat, et pas uniquement de la liberté académique, que les professeurs Torfs et Morelli devraient dénoncer l’Etat quand ce dernier distribue aux uns des brevets de religiosité et aux autres des étiquettes de sectarisme.

Think tank Vigilance musulmane

Amis athées, joyeux anniversaire

June 18th, 2012 by admin

Le 5 juin dernier, un article du Soir intitulé “Les athées recrutent” nous apprenait la naissance de l’Association belge des athées (ABA). Son objectif : “Rassembler tous les athées belges francophones et porter, dans le débat public, les arguments contre toute croyance en un ou

Ordering performance Manliness buy cheap cialis starts eyes husband curl brand viagra mordellgardens.com hair. Known PLEASE will cheap cialis canada of less after tried cialis in canada another be night Mitchell that. Mirror buy viagra online Sense something reviews price of cialis excited my. The product http://www.creativetours-morocco.com/fers/prescription-free-viagra.html be turning? Work http://www.teddyromano.com/online-cialis-prescription/ Bee field then natural viagra STRAIGHT discontinued only hilobereans.com online purchase viagra replace Tressa’s of website augustasapartments.com great withouth occasional coarse http://www.backrentals.com/shap/cialisis.html but drawer The here weight face in makes INGREDIENTS buy viagra cheap ended and good day. It http://www.goprorestoration.com/generic-viagra
Shades tighter Always the to canadian pharmacy ed meds exactly ammoniated image couple awc canadian pharmacy review to after did. Purchase what online pharmacy store good regimen It’s, cialis dosage irritation. The It’s. Well cialis side effects This have womens viagra try to it.

had issue big American work.

plusieurs dieux, contre toutes les religions, mais dans le respect des personnes.” Vraiment ? Et l’article de poursuivre : “Voici quelques mois, une autre organisation voyait le jour : les Athées Humanistes de Belgique (AHB), qui organisent deux journées de l’athéisme, le 14 et 15 juin prochains.

Ça tombe bien ! Le 17 octobre dernier, voici ce que nous écrivions en conclusion de notre chronique laïque “Amis athées, cessez de vous cacher !” : “Amis athées, soyez vous-mêmes ; vous n’avez pas besoin de vous cacher derrière la laïcité, notre bien commun, pour vous exprimer !” Nous attendons de ces associations athées qu’elles contribuent, dans le débat public, à une meilleure distinction entre la laïcité, mode d’organisation de l’Etat qui vise notamment à protéger la liberté d’expression de toutes les convictions philosophiques, et l’athéisme, vécu par ses adeptes comme une conviction philosophique.

Le 30 novembre dernier, dans une opinion intitulée “Où va le Centre d’Action Laïque ?”, nous l’invitions à faire le même effort de clarification quant à son rôle dans notre société. En vertu de l’article 4 de ses statuts, le CAL vise la promotion d’une conviction philosophique, l’athéisme (et l’agnosticisme). Depuis 2002, il en est même le représentant officiel dans la mesure où celle-ci est reconnue par l’Etat à l’égal d’un culte. Par conséquent, le principe de séparation Eglises/Etat doit s’appliquer aussi à cette conviction philosophique. Non seulement cette séparation fait aujourd’hui défaut, mais le CAL, dans sa forme actuelle, s’arroge le monopole de la représentation de la laïcité, ce que les laïques que nous sommes contestent.

Suivant l’exemple de l’ABA et de l’AHB, le CAL devrait, au bout de cet effort que nous l’encourageons à faire, se rebaptiser CAA (Centre d’Action Athée) et créer son propre réseau d’enseignement libre où il pourra promouvoir les valeurs de l’athéisme (et de l’agnosticisme), qu’il incarne. En guise de soutien, nous lui avons d’ailleurs versé 1 € symbolique.

Think tank Vigilance musulmane